« Des voiles » ma nuit (2h29)

Il y a bien longtemps que je n’avais pas écrit dans cette rubrique. J’imagine que cette nuit la chaleur y est pour quelque chose à mon insomnie. Le dialogue entre le cœur est l’âme s’est terminé sur une note neutre ; tout est ouvert, tout est fermé comme d’habitude.

Alors, me voilà à vous dévoiler mes pensées d’une vraie nuit d’été.

Il ne se passe rien, tout est calme bien trop calme. Même le cri du tram s’est tu, à cause de l’heure. Je le dis souvent, mais un jour « Le Cri du Tram » sera une nouvelle, je le sais. Ça trotte trop vite dans mon crâne pour qu’il en soit autrement.

J’ai chaud, trop chaud. J’aurais peut-être dû partir encore plus haut dans le Nord. Là où les montagnes se confondent avec le ciel qui n’est jamais vraiment bleu. Là où les âmes des guerriers rejoignent leur Dieu les nuits d’aurore boréale.

Lorsque je « sors» de mes mots, de mes histoires (qui me comblent ne vous méprenez pas), je me retrouve dans une solitude désespérément pleine. Étrangement formulée, mais tellement vrai. Peut-être, suis-je la seule à comprendre mes paradoxes.

Nous faisons des mots ce que nous voulons. Nous associons les mots à notre convenance. On n’a pas toujours besoin qu’ils soient compris, s’ils sont beaux à lire, n’est-ce pas suffisant ?

Ah ! La torture de l’esprit qui remplit ma nuit. Cela n’a rien d’inconfortable au contraire, quelque part en moi, j’en ai besoin de m’épancher de la sorte sur le papier et peu importe que cela soit lu, peu importe que cela soit vu, l’essentiel étant que cela soit dit.

J’ai envie d’écrire, de ne jamais m’arrêter. Parce que l’écriture c’est beau, c’est plaisant et enrichissant. Parfois, je commence une phrase sans trop savoir où elle me mènera, des fois lorsque je me relis, je me dis que… et bien plus encore. J’arrive à me surprendre moi-même, sans aucune prétention bien sûr 🙂

C’est souvent en vrac et sans trac que je remplis cette rubrique. Une porte ouverte sur mon âme ou plutôt le reflet de mon âme. Oui, c’est plus juste.

Allez, je vais vous laisser, je dois tuer ce moustique qui dérange mes idées…

Bonne journée,

Sylvie.

_________________________________________

© Sylvie Ginestet
Auteure de la trilogie des Imhumvamps : T1 ‘Le Miracle’, T2’La Recouvrance’ , T3 ‘Une vie pour la vie’  –  ‘Les Ombres s’amusent’ Thriller fantastique  –  ‘Le Livre des âmes’ – Tome 1 Bethany (Livr’S Éditions) –  L’Ancolie (Livr’S Éditions) –  CLaudia

Format Papier pour les sept ouvrages : sylviesgginestet@live.fr ou sur Amazon.com pour les formats E.book (excepté L’Ancolie)

Le Livre des âmes est disponible dans toutes les bonnes FNAC en commande et sur le leur site.

Retrouvez-moi sur Facebook, Twitter ou Instagram.

https://www.facebook.com/SylvieGinestetAuteur/

 

 

 

2 réflexions sur “« Des voiles » ma nuit (2h29)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s