« Des voiles » ma nuit (23 h 20)

Allongée dans mon lit, je ne dors pas. J’ai écrit un peu sur « Le chasseur de rêves », la jonction entre deux chapitres m’est venue d’un coup, alors… Cette histoire je la connais, même la fin. Je n’ai « juste » plus qu’à :). Je n’ai pas envie de lire, juste d’écrire.

Alors, muni de mon GSM, mes écouteurs, je me plonge dans mon univers musical, enveloppée de la nuit. Les notes envahissent le silence et ma tête, berçant mon stylo qui glisse sur le papier. J’adore cette intimité avec moi-même.

Je souris, 23 h 24. Mes lèvres bougent, je chante en silence… à cause de la nuit. Au bout de mon lit, une petite boule blanche et rousse a trouvé refuge loin du bruit de mes écouteurs. Bientôt, il me rejoindra lorsque la quiétude sera revenue.

Des fois, je me dis qu’avec mon mode de vie, il me sera difficile de laisser entrer un autre être dedans, car il en faudrait de l’amour pour accepter cela. À méditer ! Peut-être un artiste… Bref !

Oh ! Aujourd’hui, je suis allée chez l’ophtalmo. J’étais persuadée que c’était au numéro 123 de la rue. Trop heureuse de trouver une place pour me garer, je descends de ma voiture et voilà qu’une giboulée digne d’un mois de mars s’abat sur moi. De l’eau qui ensuite s’est transformée en petits grêlons pour continuer en neige fondue. Arrivée devant le 123, bien trempée comme on peut s’en douter, il était évident que ce n’était pas là 😦 . J’avais reçu au matin un SMS me rappelant le RDV, par chance l’adresse était notée dans le texte : 213 !!, cent numéros à parcourir à pied sous le déluge, mais de toute façon je suis déjà imbibée de cette pluie bruxelloise. 100 numéros ne m’ont jamais parus si longs, heureusement je n’ai eu que quelques minutes de retard. Il n’a plus replu de la journée après cela. J’ai pu aller commander mes nouvelles lunettes et lentilles (test). C’était mon anecdote du jour.

(King Crimson – Epitaph) – Je me souviens de cette chanson, je devais avoir dans les 18 ans quand je l’écoutais. Autre genre, autre vie, tout était à découvrir ou vivre. Si j’ai de la chance, il me reste encore environ 35 ans peut-être même plus à vivre. On peut en faire des choses sur une telle période.

Allez, je retourne à mon chasseur de rêves. Il s’appelle Vince, je ne sais plus si je vous l’avais déjà dit.

J’espère que votre nuit fut douce.

(Colson – Sunday Bloody Sunday), plutôt réussie cette reprise.

Des fois, je me dis que je devrais écrire un journal. Il n’y a pas d’âge pour ça, n’est-ce pas ?

23 h 49 On est encore aujourd’hui.

Sylvie.

_________________________________________

© Sylvie Ginestet
Auteure de la trilogie des Imhumvamps : T1 ‘Le Miracle’, T2’La Recouvrance’ , T3 ‘Une vie pour la vie’ & ‘Les Ombres s’amusent’ Thriller fantastique & ‘Le Livre des âmes’ – Tome 1 Bethany (sortie février 2016 chez Livr’S Éditions)

Format Papier pour les cinq ouvrages : sylviesgginestet@live.fr ou sur Amazon.com pour les formats E.book.

2 réflexions sur “« Des voiles » ma nuit (23 h 20)

  1. Que j’apprécie tes « petits mots » hebdomadaires !  » Mes lèvres bougent, je chante en silence… à cause de la nuit ». Pourquoi « à cause » ? Pourquoi pas « grâce à » ? Il est vrai qu’une cause n’est pas forcément négative, mais la grâce est forcément positive, non ? Pourquoi l’autre devrait être un artiste ? Comportement irrationnel ? Peu attaché aux choses matérielles ? Car tu es aussi une artiste ? Il faut accepter les petits énervements quotidiens, ça met du piment dans la vie. La vie est comme un plat : la fadeur crée la lassitude… Et il est bien connu que les opposés s’attirent, non ?. Tu dois trouver, tu le mérites. Tu donnes beaucoup en écrivant, il faut que tu reçoives en vivant… Je t’embrasse,

    Henri LEMIERRE http://www.dutlem.com

    Aimé par 1 personne

    1. merci beaucoup 🙂 de ta fidélité mais aussi de tes mots !
      Pourquoi à cause de la nuit ? s’il avait fait jour, j’aurai chanté à tue tête, la nuit les gens dorment et non ce n’était pas négatif juste explicatif 🙂
      Pourquoi un artiste ? peut-être que je me dis que cela serait plus aisé d’accepter mes petites manies et vice versa. Bien sur que les opposés se complètent, tu as parfaitement raison sur ce point. Mais cela reste compliqué, c’est ainsi 🙂
      CETTE PHRASE : Tu donnes beaucoup en écrivant, il faut que tu reçoives en vivant…
      JE LA TROUVE SI BELLE !!
      Merci encore et gros bisous 🙂

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s